Pourquoi la condensation apparait sur vos vitres et murs ? Pour qu’il y ait, de la Condensation, plusieurs paramètres doivent être réunis : source d’humidité, maison mal ventilée, surface froide.

Photos de causes d’apparition de la condensation

Explication des 3 causes principales d’apparition de la condensation, buée sur vos vitres

1 – Il faut se trouver en présence d’une source d’humidité donc une production de vapeur d’eau dans l’air, comme Les vapeurs de la  douche, les vapeurs de cuisine, le séchage du linge, la combustion du gaz, le lavage des sols, l’arrosage des plantes…. On considère qu’une famille de 4 personnes produit 12 à 15  litres de vapeur d’eau par jour. 

2 – Il faut être en présence d’une maison mal ventilée, sans ventilation, avec un calfeutrement excessif. Il faut que l’air ambiant soit saturé de vapeur d’eau.

3 – Il faut une surface froide apte à recevoir la vapeur d’eau en suspension dans l’air, en effet lorsque l’air est saturé par de la vapeur d’eau,  l’excès d’humidité se transforme en gouttelettes d’eau qui se déposent  et forment  la condensation sur les surfaces les plus froides, les zones mal ventilées et mal isolées,  les ponts thermiques.  (Mur au nord froid, vitrage simple, sol carrelé, ..).

La présence humaine dans une maison suffit à saturer l’air en humidité. Une famille de 4 personnes émet environ 12 à 15  litres d’eau par jour.  L’humidité de l’air peut s’élever jusqu’à 80 % à 20° C de température ambiante. La vapeur d’eau étant un gaz, elle va se disperser dans toute l’habitation partout où l’air peut accéder, l’humidité peut aussi y accéder.

L’air qui nous entoure contient une certaine quantité de vapeur d’eau, mais il ne peut en contenir qu’une quantité limitée que l’on appelle limite de saturation, qui varie en fonction de la température. L’humidité relative de l’air dépasse souvent 80% en fonction de sa température.

Exemple :

  • à 20°C un kilogramme d’air  peut contenir  14.7 grammes d’eau
  • à 5°C un kilogramme d’air ne peut contenir que  5.4 grammes d’eau

Un taux d’humidité de l’air élevé et une zone froide provoque la condensation

La condensation est l’un des phénomènes la plus connue dans la maison. Un taux d’humidité élevé et une zone froide provoque une réaction de condensation. La différence entre les températures de l’air et des murs ou autres supports est parfois importante. L’humidité contenue dans l’air va alors se déposer, sous forme de gouttelettes, sur les structures plus froides, comme les miroirs, les métaux, les carrelages, les sols, les parois vitrées et mur au nord ou non isolé. Ceci est provoqué par la saturation en vapeur de l’air ambiant (HR % = 100 %) qui provoque de la buée ou du brouillard.

Il est important de noter que, si l’hygrométrie joue un rôle important tant au niveau de la sensation et du confort qu’au niveau de la conservation du bien, la notion de température est aussi importante.

Si on augmente la température, le taux d’humidité relative va diminuer, si on abaisse la température, le taux d’humidité relative va augmenter et arriver à condensation.

Si l’habitation n’est pas équipée de système de ventilation, comme la loi l’oblige pour la construction neuve, la vapeur d’eau reste prisonnière de l’habitation favorisant le phénomène de condensation.

Vous pensez avoir un problème de condensation ? Demandez un diagnostic et / ou un devis gratuit.

Après l’analyse des données un rapport écrit est ensuite envoyé au client avec les relevés d’humidité ?  les conseils et les actions correctives pour résoudre le problème de condensation.

Pour en savoir plus sur la condensation dans votre maison :