Le diagnostic salpêtre, moisissure, mérule, champignons sur vos murs prend en compte la conception du bâtiment et les matériaux employés, l’état du bâtiment, les  modifications effectuées ainsi que l’environnement  dans lequel il se trouve. A l’aide d’appareils de mesures l’expert en humidité pourra déterminer les causes et apporter des solutions et un devis pour éradiquer les apparitions de salpêtre, de moisissure, de mérule et champignons

À l’aide d’appareils performants le professionnel du traitement l’humidité, fort d’une expérience de plusieurs années, pourra faire un état des lieux et confirmer  la présence d’humidité dans la maison.

Liste des appareils de mesure d’humidité :

  • Un THERMOHYGROMETRE permettant les relevés thermodynamiques tels que :
  • Température
  • Pourcentage d’humidité relative
  • Point de rosée
  • Poids d’eau

Un testeur d’humidité non destructif,  est un détecteur d’humidité rapide des murs humides.

Un appareillage portatif pour analyse chimique, sur site, des poids d’eau contenus dans les matériaux prélevés,  utiles aux investigations.

Quelle que soit le problème l’avis d’un homme de l’art compétant et avisé est indispensable, dans certains cas difficile seule l’expérience permettra de bien appréhender le problème.

Le salpêtre

Qu’est-ce que le salpêtre ?

Le salpêtre n’est pas un champignon, c’est un dépôt constitué de sels minéraux. On le trouve en efflorescence sur les murs anciens et humides.  Les efflorescences sont dues à la cristallisation de sels suite à l’évaporation de l’eau qui les contient, lors d’une période de séchage consécutive à une période d’humidification.

Comment se développe le salpêtre ?

Le salpêtre se développe dans la maçonnerie sous l’action de trois facteurs ; l’humidité, les bactéries et une température comprise entre 10°C  et 15°C, ces petits cristaux de nitrate de potassium se décollent facilement  par brossage ou à l’eau chaude.

A quoi ressemble le salpêtre sur vos murs, plafonds ?

Les moisissures

Qu’est-ce que les moisissures dans votre logement ?

Des spores de moisissures, dont les dimensions sont généralement inférieures à 10 microns, sont normalement présentes dans l’air, au même titre que les bactéries.  Leur concentration dans l’air extérieur est de l’ordre de 105 spores par m3 d’air, bien qu’elle soit plus faible après une période de pluie ou pendant des périodes de grand froid, et plus élevée aux alentours des bois, des parcs, etc.

La concentration en spores de moisissures dans l’air intérieur est très élevée dans des conditions de forts pourcentages d’Humidité dans l’air.

En se développant, les moisissures produisent d’autres spores, de sorte que leur prolifération peut être très rapide.

Exemple de moisissures sur les murs (« murs moisis »)

Les Champignons

Les principaux champignons parasites dans nos régions sont la mérule et le champignon des caves.

La mérule (Serpula lacrymans)

Qu’est-ce que la mérule ?

La mérule est un agent de pourriture cubique très répandue en France elle est de la famille des champignons lignivores qui se nourrit de la cellulose et de la lignine, présents dans le bois, on la trouve sur du bois humide supérieur à  15% d’humidité relative, souvent dans l’obscurité ou dans des lieux confinés et à une température de 20 à  28°C.

La mérule craint la lumière et se développe souvent dans des endroits sombres.

La mérule est particulièrement dévastatrice, elle dégage une forte odeur fétide, elle peut se présenter sous différentes formes. elle prend la forme de ouate blanche, grisâtre, parfois jaunâtre, pouvant atteindre plusieurs centimètres d’épaisseur.

Sous sa forme la plus spectaculaire :

Il s’étale en paquets d’ouate blanche à la surface du bois et de la maçonnerie qui en vieillissant prennent une couleur foncée. A la lumière le champignon développe des fructifications en forme de disques plus ou moins complets, avec bordure plissée blanche et partie centrale brune couverte de spores. Ces spores envahissent les locaux infectés avant de s’envoler et de contaminer l’atmosphère.

Photos de la mérule dans des maisons

Le champignon des caves (Coniophora puteana)

Bien que la mérule soit le champignon le plus répandu en France, elle peut être confondue avec le CONIOPHORA PUTEANA et l’on estime à 70 % des désordres fongiques à mettre à leur actif.

50 à 60 % d’humidité relative sont nécessaires pour d’autres champignons tel le CONIOPHORE des caves qui est un agent de pourriture cubique. 

Celui-ci génère des rhizomorphes fins de la grosseur d’un cheveu de couleur ambre. Par la suite, et en fonction du développement, ceux-ci deviendront bruns noirâtres.

Cette espèce attaque les bois très humides avec une teneur en eau minimum de 30 %,
Il se développe aisément dans l’obscurité et tout particulièrement dans les caves des habitations ou les cales des bateaux.

A quoi ressemble le champignon des caves (photos) ?

Pourquoi faire appel à un professionnel ?

Un diagnostic humidité doit être réalisé par un professionnel, expert et spécialiste de l’humidité de la maison, équipé de testeur d’humidité, nommé thermo-hygromètre, permettant des relevés thermodynamiques tels que :

  • Température de l’air
  • Pourcentage d’humidité dans l’air (conséquence du poids d’eau dans l’air à une température donnée)
  • Point de rosée (température à laquelle la vapeur d’eau se condense sur un support)
  • Poids d’eau (Quantité d’eau effective dans l’air)

Le professionnel du traitement l’humidité pourra faire un état des lieux et confirmer  la présence d’humidité dans l’air, du salpêtre, de moisissures, du mérule ou de champignons. L’humidité relative convenable  est de : 50 % pour 20°C.

Un diagramme de l’air humide est nécessaire pour l’étude et les calculs de valorisation et de quantification du problème rencontré lors du diagnostic de l’humidité de la maison.

Vous pensez avoir un problème de salpêtres, moisissures, mérules, champignons ? Demandez un diagnostic et / ou un devis gratuit.

Après l’analyse des données un rapport écrit est ensuite envoyé au client avec les relevés d’humidité ?  les conseils et les actions correctives pour résoudre le problème de salpêtre, moisissure, mérule ou champignons.

Pour en savoir plus sur le salpêtre, la moisissure, la mérule ou les champignons dans votre maison :