Vous constatez des problèmes d’humidité dans votre logement (maison ou appartement) ? Que ce soit sur les murs (remontées capillaires…), sur les fenêtres (condensation) ou sur le sol (moisissures sur le parquet…) il faut prendre les mesures adaptées aux symptômes et éviter d’agir en « masquant le problème ».

Ci-dessous quelques erreurs à éviter :

Erreurs liées à l’humidité dans l’air

En termes d’humidité dans l’air, les erreurs techniques sont liées à un manque ou à un défaut de ventilation de la maison. Si l’humidité produite dans l’air de la maison, lorsqu’elle est occupée (douches, vapeur de cuisine, séchageerreur traitement humidité du linge….)  n’est pas ou mal évacué, le risque de condensation est inévitable en voulant :

  • trop isoler, on va jusqu’à boucher les entrées d’air des fenêtres et donc l’air neuf n’entre plus.
  • faire des ouvertures non appropriées. (exemple ouvertures sur les murs ou sur les fenêtres cuisine, salle de bain, lingerie)
  • mettre des extractions ailleurs que dans les pièces techniques (cuisine, salle de bain, wc, lingerie)
  • arrêter ou diminuer le système de ventilation, la VMC doit toujours être en fonctionnement
  • augmenter à outrance le chauffage alors que cela ne va finalement qu’augmenter le poids d’eau dans l’air

> Découvrez notre traitement définitif de l’humidité de l’air

Un thermicien pourra déterminer si l’air circule bien dans la maison pour éviter les zones à risque

Demandez votre diagnostic gratuit

Erreurs liées à de l’humidité dans les murs

Nous sommes face à une humidité dans murs porteurs lorsque le bâtiment a été construit avant 1959 car il ne possède pas de coupures capillaires  qui sont  devenues obligatoires depuis septembre 1959 avec le DTU 20.1

Les erreurs souvent rencontrées en rénovation sont :

  • les doublages de murs humides avec  souvent un isolant laine de verre : c’est une grosse erreur car la laine de verre se gorge de l’humidité du mur ancien, elle ne fait plus sont office d’isolant et le doublage s’humidifie à son tour.
  • L’application de produits étanches, d’une toile de verre, de peinture Glycéro, de goudron, enduit cimenté, hydrofuge,  etc….   qui bloquent la transpiration des murs ne font qu’aggraver le problème et retarder l’échéance destructrice.
  • La réfection d’enduits même si l’on a constaté des désordres comme des fissures, des cloques ou décollements  : le problème va ressurgir, les travaux seront à refaire et vous aurez dépensé de l’argent pour rien.

Découvrez notre traitement définitif de murs humides

Vous ne souhaitez pas faire d’erreur ou vous pensez en avoir fait une ?

Demandez votre diagnostic gratuit